écrivait vers 1877, Henri James auteur de "A little tour in France", dont je vous ai déjà parlé dans un message antérieur (Il y a quelque chose de raisonnable et d´achever à la française dans un verre de Pontet-Canet...)

_ChateauDeSache_photo_libre_Melusin
















Photo libre. Melusin

Château de Saché où séjourna Honoré de Balzac entre 1824 et 1848, chez son ami Jean de Margonne.
Refuge idéal pour échapper à ses créanciers et à la vie parisienne.
Dans sa petite chambre du 2 ème étage, il écrivit le père Goriot, les Illusions perdues et le remarquable Lys dans la Vallée.

Dans son livre, Henri James commença son voyage par Tours pour commencer son tour, probablement parce que c´est la ville de Balzac qu ´il considérait comme "notre père à tous - la source du roman moderne".

En parlant du Tourangeau, il écrivait :

"Ce ne sont que grandes et anciennes traditions religieuses, sociales, architecturales, culinaires et il est en droit d´avoir la satisfaction de se sentir français jusqu´à la moelle.
Aucune autre province de son admirable pays n´a des caractéristiques plus nationales.
La Normandie est la Normandie, la Bourgogne est la Bourgogne, la Provence est la Provence mais La Touraine est essentiellement la France. C´est le pays de Rabelais, de Descartes, de Balzac, des bons livres, de la bonne compagnie, des bons dîners et des bonnes maisons.

Il termine en disant : "Il n´y a pas meilleure compagnie qu´un grand fleuve."


Tours_Pont_Wilson_photo_Ligeris











Pont Wilson sur la Loire. Tours

Photo libre Ligeris